Acouphènes

 

Bourdonnements ou Sifflements d'Oreille

 

 

Dr J. Polak

 

Président de la Société Internationale de Myothérapie

   Le terme 'acouphène' vient des mots grecs akouien, entendre, et phainesthai, paraître.

   La personne qui en souffre entend des bruits qui ne sont pas provoqués par une source externe : ce sont des bourdonnements, des sifflements, des tintements, etc.

   Ceci peut provoquer une grande souffrance.

   15% de la population souffre plus ou moins d'acouphènes, dont bon nombre de façon intolérable, bien que le retentissement soit très variable d'une personne à l'autre.

 

   Bien que ce problème soit parfois lié à des maladies précises, dans la vaste majorité des cas sa cause est inconnue, et donc son traitement hasardeux. (Il est toutefois simple de vérifier si la cause ne serait pas un bouchon de cérumen, facile à dissoudre.)

   Les médicaments antiépileptiques, antidépresseurs, anxiolytiques, ou vasodilatateurs, souvent proposés, ne peuvent en aucun cas traiter la cause, puisque celle-ci demeure inconnue pour la médecine classique, et ces médicaments ont souvent des effets secondaires importants.

   Des approches chirurgicales lourdes, comme les implants cochléaires, améliorent simplement les acouphènes dans la moitié à 3/4 des cas, selon les études, sans jamais les guérir complètement, et en les aggravent une fois sur dix...


 

Acouphènes & ATM


   L'oreille se trouve juste derrière l'articulation de la mâchoire (articulation temporo-mandibulaire ou ATM) : si on met l'auriculaire dans l'oreille, pulpe en avant, on sent très bien les mouvements de cette articulation quand on ouvre et ferme la bouche.

   Un dysfonctionnement de cette articulation porte différents noms, dont le plus courant est Syndrome algodysfonctionnel de l'appareil manducateur ou SADAM. Celui-ci se manifeste par différents symptômes possibles, rarement associés, qui sont : claquements à l'ouverture ou la fermeture de la bouche, limitation des ces mouvements, qui peuvent être douloureux ; mais aussi : vertiges, sensation d'oreille bouchée, et/ou acouphènes. La plupart du temps un seul de tous ces symptômes est présent. Celui-ci peut donc être les acouphènes, d'une oreille ou des deux.

   Une douleur de la nuque est souvent associée.

   Le lien entre acouphènes et troubles de l'ATM est donc connu, même s'il n'est pas expliqué.

   Différentes hypothèses existent : "les contractions du muscle tenseur du tympan accompagnant le grincement ou le serrage des dents sont un facteur susceptible de stimuler l’oreille, donc de favoriser les acouphènes" . Si des contractions des muscles de l'ATM peuvent être la cause, a fortiori des contractures le seront.

   Plus important, nous semble-t-il, un lien entre acouphènes et douleur cervicale est également connu, mais aucune conclusion pratique n'en était jusqu'à présent tirée.


 

Acouphènes & Myothérapie

 

   Notre point de vue est donc le suivant : des contractures post-traumatiques des muscles du cou peuvent se compenser et provoquer des contractures secondaires au niveau des muscles de l'ATM. Ce qui peut éventuellement, mais pas nécessairement, être aggravé par un choc au niveau de la mâchoire. Les contractures des muscles de l'ATM provoquent un SADAM, qui peut se manifester par des acouphènes, et souvent par ce seul symptôme.

    Traiter les muscles du cou, et éventuellement ceux de l'ATM, par Myothérapie, peut donc non seulement améliorer notablement les acouphènes (dans 46% des cas), mais aussi les guérir (dans 39% des cas).


   Bien évidemment, plus le problème est pris tôt, plus les résultats seront rapides et satisfaisants.